Les principaux types de tissus

les principaux types de tissus

pap07.gif

 

Il existe une énorme variété de tissus, dont on ne peut faire l’inventaire total dans un ouvrage comme celui-ci. On peut toutefois en définir les types d’armure les plus couramment utilisés.

Les taffetas ou toiles

L’armure la plus simple (appelée aussi armure toile) dans laquelle un fil de chaîne passe au-dessus d’un fil de trame ensuite en-dessous du fil suivant. Le taffetas est teint en fil, avec une couleur pour la chaîne et une autre pour la trame. Le taffetas peut ainsi être ’changeant’.

Poult et faille : Taffetas souple et épais avec des côtes transversales apparentes. Ce tissu peut être traité en moiré par écrasement au cours du finissage.

Les crêpes : Il existe de nombreux types de crêpe, dont le crêpe-de-Chine, le crêpe marocain, le crêpe georgette etc. Ces tissus se caractérisent par leur souplesse et leur nervosité, de même que par leur aspect particulier.

Mousseline, organdis, voile, grenadines : Des tissus légers et mats exécutés avec des fils fins et très tordus, dont l’espacement rend le tissu transparent.

Les sergés

Le mode de croisement des fils de cette armure produit la formation de côtes et de sillons obliques, donnant un effet diagonal. Les principaux tissus réalisés dans cette armure sont les twills, les surahs, les diagonales, les chevrons, les losanges.

Les satins

Ce sont des tissus d’un aspect brillant, car le fil de chaîne passe par-dessus plusieurs fils de trame et les points d’intersection sont peu visibles. La gamme des satins est très large, comportant entre autres les satins duchesse, les satins de Lyon, les crêpes-satins, les charmeuses etc.

 

Les armures composées et fantaisie

Ce sont des armures diverses et variées, réunissant les principaux types d’armure mentionnés ci-dessus.

Les reps, régences, piqués : Tissus caractérisés pas des côtes longitudinales rectilignes.

Les ottomans, gros-grains, cannelés : Tissus caractérisés par des côtes transversales plus ou moins grosses.

Les velours : Tissus somptueux par excellence, caractérisés par des fils sectionnés à une égale hauteur, constituant une surface comparable à la fourrure.

Les gazes, bayadères, écossais etc.

Les façonnés

Tissus dans lesquels un motif ou un dessin est incorporé dans la structure même du tissu, par le jeu des fils (au contraire de l’imprimé). On les appelle parfois ‘tissus Jacquard’ On distingue ‘taffetas façonné’, ‘velours façonné’ etc.

Brocards et lamés : Des fils d’or ou d’argent composent la totalité ou une partie du décor. Il existe également les damas, les matelassés, les cloqués. En ameublement, on trouve les damas, les lampas, les brochés, les velours façonnés etc.

Comment reconnaître la soie?

Les noms autrefois attribués exclusivement aux tissus de soie (ex. satin) servent aujourd’hui à décrire des tissus faits d’autre fibres. Il peut donc être utile de savoir reconnaître la soie. Il existe un simple examen qui utilise une flamme. Il faut défiler une partie du tissu dont on n’a pas besoin en séparant les fils de chaîne et de trame. Ensuite former un petit écheveau de 10, 15 ou 20 fils, appelé ‘toron’. Enflammer l’extrémité de ce toron, en le tenant à l’horizontale. S’il s’agit de soie pure (teinte ou chargée) elle brûlera sur quelques millimètres. En s’éteignant elle formera une petite boule de charbon et dégagera une odeur de corne brûlée.
 
 Copyright ©   www.intersoie.org/